Message

Notre accueil de Valenciennes sera fermé le 27 novembre après midi et celui de Cambrai le 28 novembre toute la journée.

Avec l'hiver, le retour du risque d'intoxication au monoxyde de carbone
Qu'est-ce-que c'est ?
Le monoxyde de Carbone est un gaz incolore, inodore et indétectable. Il est toxique, même à très faible dose. Il se fixe dans le sang et empêche l'oxygénation des cellules.  
 
Les 1ers symptômes sont souvent considérés comme bénins, mais doivent être un signal d'alerte : maux de tête, fatigue, nausées, … et s'aggravent par des étourdissements, troubles de la vue, vomissements, évanouissements.  
 
L'intoxication peut provoquer des séquelles graves et permanentes : troubles neurologiques, problèmes de mémoire et de personnalité, changement d'humeur. Le monoxyde de Carbone est également responsable d'une centaine de décès par an.  
Quelle origine ?
Le monoxyde de Carbone provient d'une combustion incomplète, quel que soit le combustible utilisé. Sont donc concernés toutes les habitations où sont installés des appareils de chauffage (chaudière, convecteur gaz, poêle au charbon, bois ou pelés, feu pétrole), mais également des chauffe-eau au gaz, ou des cuisinières au gaz.  
Sont surtout exposées les maisons dont l'aération est défectueuse, voire bouchée.  

Quand ?
Les intoxications sont le plus fréquentes en novembre et décembre. Les périodes de redoux sont les plus exposées puisque les cheminées tirent moins et les gaz sont moins bien évacués.
Que faire pour l'éviter ?
- Contrôler les installations une fois par an 
- Nettoyer le conduit de cheminée pour une meilleure évacuation des gaz 
- Aérer toutes les pièces au moins 10 minutes dans la journée 
- Ne jamais laisser fonctionner en continu ni même trop longtemps un chauffage d'appoint  
- Ne pas obstruer les ventilations